Comme pour beaucoup, marcher, ça me fait réfléchir. Et je me suis laissé emporter par des divagations sur le bento, à savoir: pourquoi le phénomène, en France, semble prendre plutôt chez les femmes, alors que les hommes y semblent indifférents?
Bentopourmonsieur

A lire les interviews des unes et des autres, le bento plaît aux femmes pour son côté économique, équilibré, transportable et mignon (ce que les détracteurs appellent "jouer à la dinette"). En remplaçant mignon par classe ou élégant, on tient là 4 arguments susceptibles de convaincre aussi les hommes. Alors, pourquoi ne s'y mettent-ils pas autant que les femmes?

Dans une région comme la mienne (la Lorraine), les hommes semblent encore tenir à "la grosse bouffe", celle qui donne l'impression qu'on est paré à affronter le froid et l'effort. Nos plats traditionnels sont riches: quiche lorraine, pâté lorrain, potée lorraine, sans compter les plats savoureux de nos voisins alsaciens. Chez nous, on a bien mangé quand on a beaucoup mangé. A mon avis, le bento suscite pour eux cet a priori qu'il ne va pas les rassasier. C'est ignorer la grande capacité de certaines boîtes...

Et puis, tout simplement, le phénomène touche surtout les femmes. Cela se mesure aux blogs et aux articles, qu'ils soient en ligne ou sur papier. Spontanément, il est difficile de se dire que la version "pour hommes" existe. Les magasins du genre L'homme moderne ne proposent rien de tel, à ce que je sache. Le restaurateur Thierry Marx importe le bento dans sa cuisine, mais là encore, il n'est pas facilement imaginable qu'il existe la version à emporter avec soi.

Le bento masculin est-il destiné à vivre caché en France, alors que de nombreux Français cherchent à modifier leur habitude alimentaire? Les Français ne seraient pas faits pour le bento? Seraient-ils un peu paresseux à l'idée de préparer leur repas de bon matin ou la veille? A l'heure de l'urgence où tout se fait "à l'arrache", le manque de temps doit être un élément à prendre en compte. "Ce n'est pas grave, je prendrai quelque chose sur place"...

Il manque donc un déclic. Le truc qui fera s'inviter le bento dans toutes les chaumières. Un film dans lequel on voit l'acteur déguster son bento? Un manga très populaire? Un article dans un magazine au masculin? N'étant pas doué pour les prédictions, je préfère m'arrêter là!